SensEtLien

SensEtLien

Retour aux sources

2013-10-26 14.22.09.jpg

Nous ne savons plus qui nous sommes. Quelle femme serions nous sans les artifices modernes? Si nous continuons notre réflexion sur le corps, notre corps, je me suis rendue compte il y a quelques temps que je n'en savais plus rien! Depuis la couleur de mes cheveux, jusqu'à mes odeurs en passant par mon système pileux. L'esthétique? Pour correspondre à quoi? 

D'abord à ce que veux la société ou à ce qu'elle ne veut pas. L'adolescence, période de l'affirmation de ce que l'on pense être soi nous fait rentrer dans un moule ou s'en marginaliser. Je pense que ce que l'on pose à ce moment là est notre adécuation ou inadécuation avec la société, la culture. Ce n'est pas notre nature que l'on ne peut connaître par manque d'expérience de la vie.

Puis vient la redécouverte du soi. Les prises de consciences successives. L'ouverture à soi. Et là, je pense qu'il est important au moins de se rendre compte que ce corps, notre corps, on ne le connaît plus. Les poils? Je ne sais pas! De tickets de métro en épilation intégrale, à quoi ressemble ma petite forêt? Mon odeur? Changeante selon ce que je mange et mes émotions mais camouflée par un déodorant. La parole de mon corps est anhilée par déodorants, crèmes, parfums...Comment m'écouter si je ne suis pas en moi? Et comment prendre soin de mon corps que je ne connais plus?

Certes, nous vivons en société et mon respect pour l'autre fait que mon odeur ne doit pas le déranger mais, cela ne devrait pas m'empêcher de la connaître! 

Et pour nous mesdames la cup. Comment être liée à mon intimité, si à la première alerte je mets un tampon qui me permet de continuer ma vie comme si de rien n'était! Mais ce n'est pas rien! Cette rivière rouge qui coule en nous intégre le cycle de mort. Qui permet ensuite le cycle de vie. C'est important de le vivre et de le sentir. Notre énergie est différente à ce moment là. Elle implique recentrage, reflexion, intimité, douceur.

Je ne dis pas qu'il faut revenir à la louve poilue et odorante (ce serait drôle dans la rue!). Il faut bien entendu équilibrer le pendule. Mais, c'est important à un moment de s'arrêter, de se reconnecter, de retoucher du doigt sa nature.



26/10/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres