SensEtLien

SensEtLien

Confiance... Ou pas !

Crédit Photo : Catherine Vrignaud Cohen

 

Cette fois la Vie m'ammène à Albertville, en Savoie, petite ville au milieu des montagnes...

Il y a 4 ans Charlotte, ma fille, me demandait de venir habiter avec son papa pour le rencontrer, après avoir passé 3 ans avec moi. Sa demande m'avait occupé beaucoup de temps, de reflexion, de questions et j'avais fini par dire "oui" et donner la garde à son père.

Elle est partie, j'ai appris à vivre sans elle au quotidien, à affronter la solitude, à trouver de l'énergie chez moi sans compter sur la sienne, j'ai eu peur de perdre le lien, je ne l'ai pas perdu, j'ai appris la maman vacances, la maman ouverture, la maman qui n'a plus de quotidien... Comme toutes les expériences de vie, celle-là a de très beaux côtes, je peux vivre ma vie de femme, et des très durs, la solitude et la recherche de sens en sont sans doutes les majeures.

L'été dernier, Charlotte me demande de me rapprocher "tu comprends maman, tu me manques et j'ai envie de te voir plus mais je ne veux pas quitter tous mes copains!". OK, le bon bélier sort ses cornes, se met en marche, organise son arrivée à Albertville pour septembre dans la joie et la confiance! J'imagine que le papa de Charlotte comprendra et que tout se passera bien, comme il y a 4  ans ! Pas du tout ! Le bélier se prend le mur ! La colère du père est énorme, ses peurs aussi...

Donc, pas d'arrangement à l'amiable possible ! Il faut faire appel à la justice... J'ai trouvé un bon avocat, réuni plus de papiers qu'un ministre et me voilà à 50m de chez ma fille avec un droit de visite toutes les 3 semaines et la moitié des vacances... Les délais de la justice si tout va bien : 4 mois !

Je trouve ça tellement con ! Impuissante j'attends ! La peur empêche Charlotte de parler à son père pour ne pas risquer de colère ! Charlotte me dit se sentir en prison ! Et le père refuse tout contact avec moi.

Comment peut-on refuser une demande de sa fille qui n'a rien d'abhérrant ? Comment peut-on être aussi sûr de savoir ce qui est bon pour l'autre ? Comment ne pas voir qu'un jour ou l'autre l'enfant sortira de sa loyauté, de sa fidélité ? Sans doutes parce que le travail n'a jamais été fait...

Je passe mon temps à travailler sur l'inconscient, à le mettre au jour avec les accompagnements que je fais par le clown et j'ai rarement vu quelque chose d'aussi dur !

La vie me demande de retravailler sur la parentalité et mon rapport à l'autorité, je dis "OUI" à la vie, je suis un vrai Clown mais j'adresse ce message à tous les parents divorcés... Quoi qu'il se soit passé entre adultes, quelles que soient les traces, l'enfant né de cette union n'y est pour RIEN ! RIEN DU TOUT ! C'est notre RESPONSABILITE d'adulte de ne pas lui faire peser des valises plus lourdes que celles qu'il a !

Je reste convaincue que Charlotte, avec deux parents aussi différents saura trouver la voie du milieu...

Je reste convaincue que l'ouverture et l'amour font un monde bien meilleur que la peur...

Je reste convaincue que l'expérience de la vie est le plus cadeau que l'ont m'ait fait...

Prenons nos responsabilités d'adultes, dans l'ouverture, l'écoute et la douceur...

Belle journée sous ce soleil d'été Indien <3 

Peggy.

 



20/09/2018
16 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres