SensEtLien

SensEtLien

Bifurcation

20131025_155236.jpg

On prend souvent un chemin sans se connaître. On continue, on avance, on construit, on est heureux. Arrive le jour où l'on a besoin de se connaître. Là commence la grande recherche du qui suis-je. Cela peut être la crise des 40 ans mais je ne pense pas qu'elle ait d'âge. Elle est nourrie de rencontres et elle s'affine. Elle est individuelle. Il arrive que ces chercheurs se regroupent, dans une conférence, un stage, un débat, une formation... Ils échangent, se nourrissent et repartent dans leur quête. Ces quêtes sont longues, incomprises de l'entourage, bienvenus dans le monde de la solitude! C'est important d'apprendre à s'apprivoiser, à s'aimer. Beaucoup nous traitent d'égoïstes, d'utopistes, de malades. Et nous, on découvre le doute! Tout est remis en cause, croyances, éducation, société, amis, parents, famille. Et on fait des choix. Douloureux parcequ'incompris de l'entourage mais au fond des évidences. Cette petite voix intérieure qui nous les dicte ne se trompe pas! On n'agit plus en fonction de l'autre ou des autres mais juste en accord avec nous, en essayant de faire le moins de mal possible! On ravive des peurs chez les autres, chez nous, ces clashs nous permettent de vérifier et d'affirmer nos positions. Etre sûr qu'elles sont bonnes pour nous.

Ceux qui sont sur ce chemin se reconnaitront. Egoïste, peut-être, vivants, sûrement! Dans la vie, en tant que mortel qui cherche ce qu'est la vie! Dérangeant, parceque tout est remis en cause. La vérité d'hier ne sera plus celle de demain. Preuve que j'avance. 

La responsabilité de ceux qui suivent ce chemin est peut-être juste de ne signer de contrat avec rien ni personne? Ils savent qu'ils ne les respecteront pas! Ne générer ni espoir ni absolu...

Peut-être...



25/10/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres