SensEtLien

SensEtLien

Belles rencontres

descarga (1).jpg

L'univers est grand.... Et pourtant, concentré sur trois jours j'ai rencontré des personnes incroyables, sublimes, enthousiastes, qui donnent envie... Peut-être juste des personnes OUVERTES ?

Je ne résiste pas à vous en présenter quelques unes. Celui qui a le plus résonné en moi est Marc Vella. Vous le connaissez sans doutes, moi je le découvrais! Musicien, prix du conservatoire, pianiste nomade, la caravane amoureuse, le festival de "La Touche"... Mais surtout un homme, comme tous les hommes qui vit sa vie. Le voilà qui arrive, intitulé de la conférence "Eloge de la fausse note". Axe du débat, on est tous là, uniques, merveilleux, avec des talents incroyables, à peine 100 ans pour vivre, et, au lieu de vivre pleinement, on passe notre temps à vivre étriqués, insatisfaits, dans la peur de s'ouvrir, la peur de l'amour, la peur du jugement, la peur de se tromper...

Se tromper... Par rapport à quoi? à qui?

Le jugement... Qui peut prétendre avoir droit au jugement? Jugement par rapport à quoi?

L'amour... Tellement brimés et déconnectés du coeur et des émotions, qu'on s'est fermés comme des huitres face à ce qui fait du bien!

S'ouvrir... Des années d'école et d'éducation nous ont enfermé dans des être coupés de leurs émotions. Deux réactions possibles à l'émotion... la faiblesse ou la moquerie... dérangeant l'émotion... Incontrolable l'émotion... Nous vivons dans une société organisée, on ne peut quand même pas rire trop fort ou pleurer n'importe ou... La bienséance l'interdit! Et on nous l'a bien appris! Combien d'enfants on fait encore taire parceque les émotions dérangent?

Le bonheur ça fait peur... Ca fait peur parcequ'au lieu de s'occuper de soi, de nos friches et de nos décharges, on passe son temps à s'occuper des autres et à comparer!

Alors Marc il arrive dans une salle avec un piano. Un énorme piano à queue, son piano. Et il demande... Qui veut jouer? Réveil de mon enfant intérieur "Moi!" Contre attaque des pépitos "Mais tu ne vas pas jouer du piano!" "Tu n'as jamais joué" "Tu ne sais pas à quoi correspondent les notes" "C'est pas grave, j'ai envie" "Mais il y a 30 personnes" Le débat est long, plusieurs personnes passent au piano. Pas moi! Je n'y arrive pas! Et puis soudain, c'est le moment! Je m'approche du piano, le découvre, grand, majestueux. Je me hisse sur le tabouret, haut, très haut. J'ose à peine... Ai-je le droit? Je pose mes pieds sur les pédales et Marc me dit "joue une note".

Je l'entends à peine, mon doigt effleure, pas assez fort, trop fort, les larmes coulent sur mes joues... Quelque chose se passe... Pas dans ma tête, dans mon coeur... 

La voix de Marc "Merci Peggy, c'était beau! Merci d'avoir mis à nu tous tes doutes"

C'est dans ces moments fragiles, à nu, à découvert, que l'on découvre l'ampleur, la fragilité et la beauté du voyage. Le sublime de chaque graîne qui est en nous, et qui poussera même sur nos décharges, pourvu qu'on l'arrose... Graîne d'espoir, d'amour, envers nous, les autres, le tout.

Présentez un piano à n'importe quel enfant, il jouera du piano.

Les retrouvailles avec l'enfant intérieur sont sans doutes là... Pour l'enfant de façon instinctive, jouer=apprendre=vivre!!!!

Marc Vella fait partie de ces humains que l'on croise sur le long chemin des retrouvailles. Pas avec la tête, avec le coeur. Je n'en suis pas sortie pareille, et je l'en remercie de tout mon coeur!

Je vous recommande "L'éloge de la fausse note" et vous laisse le lien vers son site :  http://http://www.marcvella.com/

Bonne soirée!



02/05/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres